L’EFT veut dire Emotional Freedom Techniques, littéralement Techniques de Libérations Emotionnelles.

L’EFT est une technique psycho-énergétique créée par Gary CRAIG aux Etats-Unis dans les Années 1960. Elle est enseignée en France entre autres écoles par l’IFPEC, dont le créateur, Jean-Michel GURRET a suivi le cursus aux US et a été un des traducteurs du livre en français.

Cette technique utilise les méridiens de médecine chinoise qui sont directement connectés au cerveau. Par des tapotements sur ces méridiens et en même temps que l’on explique à voix haute l’évènement traumatique, les noeuds se dénouent, l’émotion remonte, l’analyse et la compréhension du phénomène permettent de s’apaiser.

Des chocs ou des traumatismes peuvent provoquer des blocages de circuits énergétiques dans le cerveau et amènent avec le temps des symptômes désagréables.

Les blocages viennent généralement de l’enfance et continuent à se manifester à l’âge adulte.

Enfant, nous sommes incapables de gérer des surcharges émotionnelles, donc l’organisme les « stocke » pour pouvoir les gérer plus tard, à l’âge adulte, quand le cerveau sera plus mature.

Tout comme TERET, l’EFT remonte à l’origine des traumas pour les déprogrammer au niveau émotionnel. Les symptômes de nos maladies sont considérés comme des traumas mal résolus.

Comment retrouver l’origine du trauma ?

En utilisant le test musculaire pour interroger les cellules du corps qui gardent une trace de l’information. Ce test est fiable à 90 %. C’est de la kinésiologie appliquée, qui donne un accès direct à l’inconscient.

Dans le cas où on ne retrouverait pas l’origine du problème, il est tout de même possible de traiter à partir de ce que décrit la personne qui la bloque dans sa vie quotidienne et de revenir par couches successives sur les différents aspects du problème.

L’auto-sabotage ?

L’EFT s’intéresse à toutes les bonnes raisons que nous avons de ne pas arriver à nous en sortir, à résoudre un problème. C’est ce qu’on appelle l’INVERSION PSYCHOLOGIQUE. L’EFT va s’intéresser à ce programme inconscient qui perturbe la réussite, la guérison. Par exemple, il se peut que le fait d’aller mieux mette la personne en insécurité, ou bien qu’elle ne sache plus qui elle est s’il est guéri, ou bien qu’elle ait peur de perdre l’amour de quelqu’un… toutes ces bonnes raisons conscientes ou inconscientes sont prises en compte.

Comment se passe une séance ?

Tout d’abord le client expose sa problématique. Le praticien le teste pour voir s’il y a un ou plusieurs événements à l’origine de ce problème et s’il y a des inversions psychologiques.

Le traitement consiste à faire des tapotements sur les méridiens qui permettent de faire remonter l’émotion bloquée. Il y a ensuite un retraitement de l’information pour que ce qui a été traumatisant à une époque soit maintenant acceptable, « digéré » en quelque sorte.

Pour un adulte la durée de la séance varie entre 1 et 2 H.

Pour un enfant, la durée est de 45 mn maximum.

En général, il est prévu une séance par problématique. Si d’autres aspects remontent lors d’une séance, il faudra prévoir une autre séance, jusqu’à ce que la personne estime qu’elle se sente libérée.

La posture du praticien en EFT :

Il est possible de pratiquer l’EFT seul et de nombreuses vidéos sur internet expliquent comment s’y prendre. Mais il faut savoir que la majorité des blocages sont inconscients. Le rôle du praticien EFT est d’accompagner avec bienveillance, par son écoute et son non-jugement, de cibler l’événement à traiter, d’identifier les bonnes raisons qui empêchent la réussite et de veiller à la sécurité et au bien-être de son client.

Pour mieux connaitre l’EFT :

Livre de Jean-Michel GURRET : « L’EFT : les 50 règles d’or »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.