Certaines personnes semblent nous censurer sans même avoir à nous le dire !
On a l’impression qu’on a dit quelque chose de trop, qu’on l’a dit de la mauvaise manière ou au mauvais moment.
Parfois, une question, un seul commentaire, un mot, ou même juste un regard suffit pour nous faire sentir inconfortable de ce qu’on vient de dire ou de faire.

Qu’on appelle ça de l’intimidation, du contrôle ou de la manipulation, le fait est que nous finissons par ne plus être nous-même en présence de ces personnes et même parfois, en leur absence, si nous avons trop bien intégré leur notion de ce qu’on peut dire, faire, être ou pas.
Si on est conscient de cette situation, toutefois, il est grandement temps de se respecter soi-même.

Pourquoi donnerions-nous le pouvoir à l’autre de contrôler nos paroles et nos gestes ?

Si l’autre ne peut pas nous accepter dans notre parfaite imperfection, quelle est sa place dans notre vie ?
Pourquoi continuer de se soumettre à ses diktats, qu’ils soient discrets ou évidents ?

Si on ne peut pas être soi-même avec cette personne, quel est l’intérêt de maintenir cette relation ?
N’est-il pas temps de nous aimer suffisamment pour savoir nous-mêmes ce que nous pouvons dire, faire et être, en se respectant et en respectant les autres?

La censure des autres est un éteignoir d’estime de soi : ne la laissons pas nous diriger.
Seul notre cœur doit être notre guide.


Diane Gagnon✽☽
Auteur Coach Conférencière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.