La thyroïde c’est cette petite glande située à la base du cou qui est l’un des chefs d’orchestre de notre corps. Si elle vient à se dérégler, des troubles peuvent apparaître : fatigue, irritabilité, déprime, prise ou perte de poids, etc.
Cette glande est responsable, entre autre, de la régulation du processus respiratoire. Elle est étroitement reliée à mon désir de vivre, à mon engagement dans la vie. 

Comment décoder ses signes ? Et que faire pour la réguler ?

Hypothyroïdie : 

La thyroïde est en sous-activité, son métabolisme est ralenti. Les causes physiques sont le dérèglement du système immunitaire, une carence en iode qui entraîne une augmentation du taux de cholestérol, des signes de fatigue au réveil, frilosité, sécheresse cutanée, apathie, cheveux secs et cassants, tendance à grossir, constipation, antécédents de maladie Hashimoto.

Un moyen simple de vérifier si je suis en hypothyroïdie, c’est de prendre ma température 4 jours de suite. Si elle est inférieure à 36,1°, il y a une forte probabilité, il faut en parler à mon médecin

Au niveau émotionnel, l’hypothyroïdie indique que ma gorge, en lien avec ma communication est bloquée. Les questions à me poser sont : 

– Comment est ma communication avec moi-même et avec les autres ?
– D’où vient ce découragement et cette absence de désirs face à la vie?

Il peut s’agir d’une situation difficile à affronter et face à laquelle j’ai du mal à réagir.  Peut-être la sensation d’être dépassé(e) par les événements… Si c’est le cas, j’en parle à mon sophrologue.

==>La sophrologie va m’apporter des outils créant la sécurité et la clarté pour faire face à mes responsabilités. Elle va me permettre par des mouvements doux, et par la respiration de remobiliser la zone de ma gorge, m’apportant un apaisement nécessaire et à remettre en contact de façon harmonieuse mon corps et mon esprit.

Hyperthyroïdie : 

La thyroïde est en sur-activité, son métabolisme augmente et entraine une augmentation de ma température, des chaleurs, de la transpiration. Les autres signes sont des difficultés d’endormissement, un sommeil léger, des sautes d’humeur, de l’irritabilité, les cheveux secs, la tendance à maigrir, un transit accéléré, et des antécédents de maladie de Basedow. Si j’ai une accumulation de ces signes, je consulte mon médecin ou mon endocrinologue.

Au niveau émotionnel, l’hyperthyroïdie indique que je vis en surrégime. Je fais les choses vite, vite. Cela m’amène à vivre un grand stress. J’accumule les non-dits et cela m’amène à ne pas pouvoir accomplir ce que je veux réellement. Je fais passer les besoins des autres avant les miens. J’ai l’impression que je n’ai le temps de profiter de rien.

Les questions à se poser sont : 

– Qu’est-ce qui m’empêche de m’écouter et d’exprimer mes vrais besoins ? 
– Qu’est-ce que cette course éperdue m’empêche de faire ?

J’ai sans doute d’innombrables désirs non-assouvis, des peurs qui m’empêchent d’aller écouter mes émotions en profondeur et de risquer de faire des découvertes inattendues.

==>La sophrologie va m’amener  à focaliser sur mon corps, sur mes propres besoins, et à reprendre confiance en mes capacités, à développer ma créativité et à me libérer de mes peurs et de mes frustrations, et à me reconnecter mes véritables valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.